BLOG DES RECRUTEURS

[su_spacer size="60"]

Oxfam s’engage dans la réponse à l’épidémie Ebola

 

En République démocratique du Congo, où les conflits font rage en Ituri, province frontalière de l’Ouganda; dans le Nord et le Sud Kivu; et où les récents conflits au Kasaï et au Tanganyika ont laissé des millions de personnes affamées et exposées aux maladies, une épidémie à virus Ebola est déclarée dans la province de l’Equateur depuis le début du mois de mai 2018.

 

A la date du 15 mai, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) signalait 3 cas confirmés, 20 cas probables et 21 cas suspects de maladie à virus Ebola. Cette épidémie a déjà causé 3 décès et ces premiers signalements très inquiétants appellent à une réponse rapide. Un premier cas en zone urbaine est également signalé ce jeudi 17 mai.

 

ebola, oxfam
Avril 2018 – campagne de sensibilisation Oxfam à la promotion de l’hygiène auprès des communautés, Bikoro – province de l’Equateur

 

Agir auprès des communautés touchées pour stopper la propagation du virus

L’épidémie annoncée au début du mois a commencé à Bikoro, dans la province de l’Équateur, au nord-ouest du pays qui compte 2,5 millions d’habitants. Le risque de propagation dans les régions voisines est élevé.

Oxfam travaille déjà dans la région depuis plusieurs années, avec un bureau à Mbandaka, juste au nord de Bikoro, notamment dans la mise en œuvre d’un projet en eau, hygiène et assainissement (programme WASH) dans les écoles.

Les équipes d’Oxfam sont déployées sur le terrain, renforcées par une équipe d’urgence, mèneront des activités de sensibilisation, des campagnes d’information et des activités de dialogue communautaire afin de contenir la propagation du virus. La construction et la réhabilitation des infrastructures d’eau et d’assainissement sont aussi prévues.

Oxfam s’est engagée à dépenser un montant initial de 50 000 £ (68 000 $ US) pour répondre à cette urgence, et vise à atteindre au moins 184 000 £ (250 000 $ US).

Tirer les leçons de l’épidémie Ebola de 2014 en Afrique de l’Ouest

En 2014, l’épidémie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest avait couté la vie à plus de 11 000 personnes  et dévasté des communautés entières sur le plan économique et psychosocial, principalement en Guinée, au Libéria et en Sierre Leone.

Oxfam avait alors apporté une aide à plus de 1.4 million de personnes affectées par cette crise et contribué activement à la réponse. En Sierra Leone et au Liberia, nous avions installé des infrastructures d’eau, telles que des réservoirs et des conduites, dans des dizaines de centres de santé et fourni du matériel médical, notamment des masques, bottes et gants de protection, ainsi que du chlore et du savon. Nous avions également construit des centaines de stations de lavage des mains et fourni des kits contenant masques, combinaisons, lunettes, bottes, gants, chlore et housses mortuaires aux équipes procédant à la recherche des contacts et prenant en charge les dépouilles.

La mobilisation des communautés est, depuis, unanimement reconnue comme une composante essentielle des opérations menées pour faire face à l’épidémie d’Ebola.

Oxfam estime avoir besoin d’au moins 1,3 millions d’euros pour répondre seulement à l’épidémie d’Ebola et de plus de 19 millions d’euros pour répondre à l’ensemble des besoins exponentiels d’un pays dont plus de 13 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire

Il est urgent d’agir dès aujourd’hui en RDC auprès des communautés pour stopper au plus vite l’épidémie. Merci de nous soutenir en faisant un don.

Source : www.oxfamfrance.org

 

Plus d’infos sur nos missions et l’association Amnesty International en vous rendant sur la page :

✅ http://causeaeffet.com/association/oxfam-france
📆 Calendrier des missions : http://causeaeffet.com/nos-offres/calendrier/

CAUSE À EFFET recrute toute l’année. Prenez contact avec nous et passez un entretien pour évaluer votre motivation et vos compétences.

Articles associés