BLOG DES RECRUTEURS

[su_spacer size="60"]

Action Contre la Faim : Au Soudan la famine empire

action contre la faim, famine

Le 20 février 2017, la famine était déclarée dans certaines parties du Soudan du Sud. Dans deux comtés de l’État d’Unité, 100 000 personnes étaient confrontées à une famine catastrophique et à un risque imminent de mort.

 

La communauté humanitaire a alors déployé des efforts considérables et intensifs, tant et si bien que la déclaration de famine de l’État d’Unité a été levée en juin 2017.

Toutefois, la crise de la faim qui touche d’autres régions du Soudan du Sud a gravement empiré. On estime que, dans le pays, environ 40 % de personnes de plus que l’an dernier à la même époque sont touchées par la faim. La « période de soudure » (la période s’étendant entre deux récoltes, pendant laquelle les provisions de nourriture sont au plus bas) a commencé en janvier, trois mois plus tôt qu’à l’accoutumée. Cela signifie que les familles devront endurer pendant six mois un déficit alimentaire qui les rend extrêmement vulnérables, et place les enfants de moins de cinq ans dans une situation de grave risque de sous-nutrition.

Les dernières données indiquent qu’en raison du conflit en cours – qui a obligé deux millions de personnes à se déplacer et qui a bouleversé les moyens d’existence – 5,8 millions de Soudanais du Sud n’ont actuellement pas accès à des aliments adéquats et abordables. On s’attend à ce qu’ils soient encore plus nombreux à souffrir de graves pénuries alimentaires dans les prochains mois. La situation requiert une aide humanitaire importante et ininterrompue.

Aujourd’hui, dans de nombreux endroits du pays, les niveaux de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans sont à peine en dessous du seuil d’urgence.

L’an dernier, nos équipes secouru environ 313 250 personnes au Soudan du Sud. Nous menons des opérations à long terme dans trois États (le Jonglei, le Bahr el Ghazal du Nord et le Warab), et nos équipes d’intervention d’urgence ont été déployées dans les États du Nil supérieur, des Lacs, d’Unité, d’Équatoria central et d’Équatoria occidental. Nous avons également lancé des programmes urgents sur huit nouveaux sites pour fournir un traitement aux enfants atteints de malnutrition aiguë.

Des équipes d’experts en évaluation nutritionnelles ont par ailleurs recueilli et analysé des données cruciales permettant de chiffrer la prévalence et la sévérité de la sous-nutrition parmi les populations dans les régions exposées du Soudan du Sud.

 

LES MENEURS DE CHANGEMENT INSPIRENT

Dans le cadre de leurs programmes de nutrition, ACF forment des travailleurs médicaux et des volontaires communautaires au dépistage de la sous-nutrition chez les enfants. Ils envoient ensuite les enfants dépistés dans les centres de nutrition pour  être soignés. Grâce à eux, les membres de ACF portent secours à davantage d’enfants.

Partout où ACF travaille au Soudan du Sud, leurs plus précieux partenaires dans le combat contre la faim sont les familles et les membres des communautés locales. Ce sont eux qui peuvent instaurer un changement sur le long terme et assurer un avenir en meilleure santé à leurs enfants, malgré les immenses défis qu’ils doivent affronter. Nous apprenons d’eux tous les jours.

Source :
https://www.actioncontrelafaim.org/a-la-une/le-conflit-fragilise-encore-plus-les-populations/

 

 

Plus d’infos sur nos missions et l’association Solidarités International en vous rendant sur la page :
 https://causeaeffet.com/association/action-contre-la-faim/
 Calendrier des missions : https://causeaeffet.com/nos-offres/calendrier/

Cause à effet, c’est des offres d’emploi toute l’année.

CAUSE À EFFET recrute toute l’année. Prenez contact avec nous et passez un entretien pour évaluer votre motivation et vos compétences.

Articles associés